Paule & Michel Ehrhardt - Nature d'Alsace à 6, 8 et 1000 pattes

Hyménoptères

Les Hyménoptères ont deux paires d'ailes membraneuses reliées par un système de couplage. Deux grands sous-ordres : les Symphytes (mouches à scie) et les Apocrites (porte-aiguillon). Ce sont des pollinisateurs efficaces. L'ordre est très riche et diversifié en espèces (environ 12.500 espèces en France). 

Catégories

  • Andrenidae

    Les Andrènes ont une langue courte et pointue. La femelle récolte du pollen sur ses pattes postérieures à l'aide de flocculi (brosses de poils bouclés à la base des pattes).  Elles sont terricoles, nidifiant dans le sol. Le pollen est déposé dans la galerie pour nourrir les larves. Les femelles ont 12 articles antennaires et les mâles en ont 13.

  • Apidae

    Les Apidés forment une famille d'abeilles dont les larves se nourrissent exclusivement de miel. On y trouve les Anthophores, les Xylocopes, les Bourdons, les Abeilles méllifères, etc... Leur régime alimentaire est phytophage et elles produisent du miel.

  • Argidae

    Antennes composées de trois articles seulement, le 3e très long. La mouche-à-scie pond en cisaillant une tige ou branche avec sa tarière. La larve ou fausse-chenille (18 à 22 pattes) se nourrit de feuilles.

  • Braconidae

    Guêpes à l'habitus très diversifié, endoparasites de larves de coléoptères, de chenilles et de pucerons. Elles ont plus de 16 articles antennaires. Les adultes sont floricoles.

  • Cephidae

    Les céphides, de petite taille (4 à 12 mm) ont le corps allongé et aplati latéralement, des antennes longues (16 à 30 articles) parfois renflées à l'extrémité. L'imago est floricole, la larve vit dans les tiges des plantes. On les rencontre souvent sur les pissenlits et les renoncules au bord des champs.

  • Chrysididae

    La guêpe-coucou ou guêpe d'or, aux couleurs métalliques rutilantes, est cleptoparasite : elle pond dans le nid de guêpes ou d'abeilles solitaires, sa larve se nourrissant des provisions et de l'hôte larvaire. L'adulte est floricole. 

  • Cimbicidae

    Le corps est trapu et fort, les antennes courtes, claviformes, renflées en massue. La larve (22 pattes) est grosse, s'enroulant en spirale.

  • Colletidae

    Abeille solitaire à langue courte ou bifide. Terricole, elle peut former d'importantes bourgades. Est aussi appelée Abeille platrière : elle tapisse ses cellules de sécrétion, les rendant étanches avant d'y stocker de grosses provisions, le "Pain des abeilles".

  • Crabronidae

    Guêpes solitaires fouisseuses noires et jaunes à tête carrée. Nid dans le sol sablonneux ou le vieux bois. Le venin paralyse le système moteur des proies qui restent vivantes et dont la larve se nourrit.

  • Cynipidae

    Très petites guêpes parasites, au mode de vie gallicole. Chaque galle est spécifique à une espèce. La reproduction présente en alternance une génération sexuée et asexuée : chaque génération produit une galle différente sur la même plante.

     

     

     

     

  • Diapriidae

    La tête est pourvue d'un tubercule frontal. L'abdomen est pétiolé, fémurs et tibias sont dilatés en massue. Elles parasitent les larves d'insectes, surtout les diptères.

  • Formicidae

    Les Fourmis sont des insectes sociaux constituant des colonies (fourmilières) de plusieurs milliers d'individus répartis en plusieurs castes ayant des différences morphologiques. Les oeufs sont pondus par une ou quelques fois plusieurs reines. Femelles et mâles se reproduisent en vol lors des essaimages. Le mâle meurt rapidement et les reines fécondées fondent de nouvelles colonies.

  • Gasteruptiidae

    Le gastre long et grêle rejoint le dessus du thorax. Le tibia postérieur est élargi. La femelle pond dans les nids d'abeilles solitaires et les guêpes.

  • Halictidae

    L'Halicte à langue courte est une abeille solitaire à subsociale, nichant dans le sol. La femelle a un sillon longitudinal glabre à l'extrémité de l'abdomen, le mâle a de longues antennes.

  • Ichneumonidae

    Les Ichneumons sont des guêpes parasitoïdes au corps allongé et antennes longues. Grâce à leur tarière parfois très longue, elles pondent dans les chenilles et chrysalides de lépidoptères, dans les larves de coléoptères xylophages. Environ 3000 espèces et sous-espèces en France. 

  • Megachilidae

    Abeilles solitaires à langue longue. La femelle récolte et transporte le pollen grâce à une brosse ventrale. Certaines sont appelées Abeilles coupeuses de feuilles car le nid tubulaire est constitué de végétaux découpés. Les Osmies, abeilles maçonnes, ont un nid à base de mortier et cailloux. Les Anthidies récoltent des poils laineux de plantes pour leurs loges.

  • Melittidae

    Petites abeilles solitaires oligoélectiques à langue courte. Le nid est souterrain, dans la terre ou le sable.

  • Orussidae

    Les antennes sont insérées en dessous du clypeus. Les larves apodes sont parasitoïdes de larves xylophages.

  • Pamphiliidae

    Tête large à antennes longues (16 à 28 articles). Larve sans pseudopode vivant sur les arbres et arbustes, confectionnant une toile ou un fourreau de feuille enroulée.

  • Pompilidae

    Guêpes fouisseuses, chasseuses d'araignées qu'elles transportent dans leur terrier pour nourrir leurs larves (une proie par cavité). Les Anglais les nomment Spider-wasps.

  • Sapygidae

    Petites guêpes solitaires parasitant les abeilles solitaires. Elles sont souvent près des hôtels à insectes. La femelle introduit les oeufs dans le couvain.

  • Scelionidae

    Petites guêpes solitaires, aux antennes dilatées en massue. Parasitoïdes oophages d'insectes et d'araignées.

  • Sphecidae

    Guêpes solitaires fouisseuses au long pétiole et à l'aiguillon vulnérant chez la femelle. Nid dans le sol, le bois pourrissant, les tiges coupées. Elle approvisionne le nid avec des insectes ou araignées vivants paralysés, dont la larve se nourrit.

  • Tenthredinidae

    Les Tenthrèdes sont aussi appelées Mouches à scie : la femelle possède une lame courte et dentée, la scie, au bout de son abdomen. Elle lui permet de cisailler tiges et feuilles pour y pondre. Larves éruciformes phytophages, dites fausse-chenilles. Imago en grande partie floricoles, certains carnivores.

  • Vespidae

    Deux groupes dans cette famille :

    - Les guêpes sociales ou papetières (Frelon et Poliste). Colonie issue d'une jeune reine fécondée qui a passé l'hiver. Nids à base de fibre de bois ou d'écorce. Larves nourries par bouillie d'insectes.

    - Les guêpes maçonnes (Eumène et Odynère) sont solitaires, ne construisant pas de nid. Le nid est une loge en terre ou aménagé dans des cavités.

  • Xiphydriidae

    Un long cou sépare la tête globuleuse du thorax. Les larves apodes sont xylophages, forant une galerie dans le bois.