Paule & Michel Ehrhardt - Nature d'Alsace à 6, 8 et 1000 pattes

Hémiptères

Les Hémiptères (hemi=demi - pter=aile) comprennent les punaises, les cigales, les cicadelles, les pucerons et les cochenilles. L'appareil buccal est piqueur-suceur. Les Hétéroptères (hetero=différent - pter=aile) sont les punaises dont les ailes antérieures (hémélytres) ont une partie durcie et une extrémité membraneuse. Les Homoptères (homo=semblable - pter=aile) ont des ailes dont la structure est homogène et sont repliées en toit. Environ 3550 espèces d'Hémiptères en France (env. 660 Hétéroptères en Alsace – SAE/H. Callot – 2018)

Catégories

  • Acanthosomatidae

    Les Acanthosomes sont des punaises généralement de couleur verte, rouge et jaune. Elles sont phytophages et vivent dans les arbres et arbustes.

  • Adelgidae

    Appelés aussi Chermès, ces pucerons gallicoles sont inféodés aux conifères, formant des galles sur les rameaux.

  • Aleyrodidae

    Les Aleurodes sont caractérisés par deux paires d'ailes opaques recouvertes de poudre cireuse blanche. Ils ressemblent à de petits papillons et sont cachés sous le feullage des plantes. Ils sont phytophages.

  • Alydidae

    Ces grandes punaises allongées ont les fémurs postérieurs renflés et épineux. Elles sont phytophages. 

  • Anthocoridae

    Ces petites punaises (1,5 à 5 mm) au corps aplati sont prédatrices de psylles et pucerons et sont de bons auxiliaires des cultures. "Elles ont la particularité, pour la plupart, de pratiquer l’insémination traumatique, le mâle perçant les téguments abdominaux de la femelle pour injecter son sperme qui migre ensuite vers les organes génitaux de celle-ci." (H. Callot 2018)

  • Aphididae

    Les pucerons sont une grande famille. Suceurs de sève, ils peuvent induire des viroses aux végétaux.  

  • Aphrophoridae

    Ces insectes sauteurs sont apparentés aux Cercopes. Leurs oeufs sont pondus par groupes dans les tiges des plantes au sein d'un cocon de mousse baveuse qui assure une isolation climatique et une  protection contre les prédateurs. Cette bave mousseuse est appelée "crachat de coucou".

  • Aradidae

    Elles ont le corps très aplati afin de circuler sous les écorces où elles consomment des champignons. Espèce grégaire.

  • Berytidae

    Ce sont des punaises brunes très allongées, aux longues pattes. Phytophages, elles peuvent aussi occasionnellement se nourir de petits arthropodes.

  • Blissidae

    Le corps est allongé, les ailes courtes, les téguments d'apparence pruine. Ces punaises se nourrissent de la sève des plantes et des herbes. Elles passent l'hiver sous la forme adulte.

  • Cercopidae

    Les espèces ne sont pas nombreuses. Les larves vivent sous terre près des racines et sont recouvertes d'écume.

  • Cicadellidae

    Les Cicadelles sont de petits insectes sauteurs, ayant les ailes en toit au repos, et piqueurs-suceurs. Leurs couleurs sont variées. On les retrouve dans tous les milieux.

  • Cicadidae

    Il existe quatre espèces de cigales en Alsace. Trois de petite taille (cigalettes) et une espèce de grande taille. La cigale vit au moins deux à trois ans à l'état larvaire dans le sol, pour trois semaines de vie aérienne. Elles sont phytophages. Les mâles chantent pour attirer les femelles pour la reproduction.

  • Cixiidae

    Très petits insectes ayant les ailes transparentes et souvent tachetées.

  • Coccidae

    Cochenilles dont les femelles ont un corps aplati et sont aptères tandis que les mâles ont des ailes.

  • Coreidae

    Punaises brunes à longues pattes dont les fémurs et tibias sont parfois surdimensionnés, ressemblant parfois à une feuille, d'où le nom de punaise à pattes foliacées. Elles sont souvent parasitées par les Tachnaires (diptères). Elles sont phytophages.

  • Corixidae

    Punaises aquatiques phytozoophages. Elles nagent à l'endroit (dos vers la surface), la bulle d'air étant dorsale. 

  • Cydnidae

    Souvent blanches et noires, elles ont les pattes recouvertes d'épines, adaptées pour creuser le sol où elles vivent. Elle sont herbivores.

  • Delphacidae

    Les Delphacides se distinguent  par la présence d'un grand éperon mobile, le "calcar" au sommet du tibia postérieur. Ils sont phytophages, herbivores.

  • Diaspididae

    Très petites espèces protégées par un "bouclier" de cire et de chitine.

  • Dictyopharidae

    Les Fulgores ont la tête qui s'étend considérablement devant les yeux. Ce sont des phytophages, des herbivores. 

  • Flatidae

    Originaire d'Amérique du Nord, une seule espèce présente en France depuis 1985. L'insecte est polyphage, produit un miellat important sur lequel se développe la fumagine affaiblissant les plantes.  Les nymphes sont caractérisées par la présence de filaments cireux. Deux ocelles ornent les ailes des adultes. 

  • Geocoridae

    Les Géocoridés ont un corps ovoïde et de grands yeux. Elles sont principalement prédatrices de petits arthropodes et peuvent aussi être omnivores. Elles vivent sur des plantes.

  • Gerridae

    Appelées à tort "araignées d'eau", ces punaises se déplacent rapidement en glissant ou patinant sur la surface de l'eau. Les pattes antérieures sont courtes et ravisseuses.

  • Heterogastridae

    Les fémurs antérieurs sont fortement élargis et pourvus de nombreuses dents. Le corps est oblong et la membrane traversée par deux nervures longitudinales. Ces insectes vivent sur les plantes et se nourrissent de leurs graines.

  • Hydrometridae

    Ces "Phasmes d'eau" vivent en milieu humide, sur les plantes aquatiques et se déplacent sur l'eau pour attraper leurs proies.

  • Issidae

    Petits insectes sauteurs se nourrissant de la sève des arbres et buissons.

  • Lygaeidae

    Les Lygeidés arborent des couleurs vives aposématiques : rouge, orange, à motifs noirs. Présence d'une carène en Y sur le scutellum. Elles vivent au sol ou sur la végétation basse, sur les fruits, se nourrissant des graines. 

  • Membracidae

    Appelés aussi "cigales épineuses", ces insectes piqueurs-suceurs sont dotés d'un "casque" terminé en éperon qui recouvre leur dos. Souvent observés sur les rameaux des arbres et les tiges des plantes.

  • Miridae

    Les Miridés vivent sur les plantes, les feuillages, les écorces des troncs. Ils sont herbivores et certains sont zoophages. Leur tête est triangulaire.

  • Nabidae

    Les Nabides ont de longues pattes, un corps mince et allongé et sont généralement de coloration brun-jaunâtre à brun-roux. Dotés d'un rostre puissant, ce sont de grands prédateurs.

  • Naucoridae

    Les Naucores sont des punaises aquatiques au corps ovalaire et aplati, vivant dans les eaux tranquilles et herbues. Deux espèces en France.

  • Nepidae

    Les Nèpes, ou "Scorpions d'eau" sont de grandes punaises aquatiques portant un siphon respiratoire à leur extrémité. Les pattes antérieures ont la forme de pinces et sont dites ravisseuses. Deux espèces en Alsace.

  • Notonectidae

    La Notonecte vit sur les eaux calmes et nage sur le dos en agitant les pattes postérieures comme des rames. Elle respire en surface, stockant l'air au niveau ventral. On l'appelle aussi "Abeille d'eau" car sa piqûre est douloureuse. Elle vole très bien pour rejoindre d'autres sites à coloniser.

  • Ortheziidae

    Ces cochenilles présentent un dimorphisme sexuel très net. Elles vivent en milieu humide, se nourrissant de lichen, mycelium, mousse. Les femelles sont recouvertes d'une cire blanchâtre formant des motifs sur leur dos.

  • Oxycarenidae

    Famille dont le corps est aplati et le pronotum arrondi sur les côtés. Fémurs antérieurs dilatés et munis d'une dent à l'extrémité distale. Polyphage sur graine.

  • Pentatomidae

    Les Pentatomes ou "Punaises à bouclier" ont cinq articles antennaires (= penta) et un scutellum très développé, rappelant la forme d'un bouclier. Remarquables par leur beauté, vivant sur les plantes basses, les arbustes, elles sont phytophages. Quelques unes sont carnivores. 

  • Phylloxeridae

    Originaire de l'Est des Etats-Unis, ce puceron est signalé en France en 1863 où il dévasta toute la viticulture française. Le cycle biologique est complexe avec un puceron gallicole qui se développe sur le feuillage sous forme de galles et celui qui se développe sur les racines. Aujourd'hui le vignoble est constitué de porte-greffes d'origine américaine, résistants aux parasites.

  • Piesmatidae

    Très petites punaises de 2 à 3 mm, phytophages. Trois espèces en Alsace.

  • Plataspidae

    Un seul représentant en France. L'insecte ressemble à une sphère d'un noir brillant : le scutellum recouvre entièrement l'abdomen. Phytophage sur Légumineuses.

  • Psyllidae

    Les Psylles (du grec "psulla" = puce) sont de petits insectes phytophages produisant une cire. Certaines espèces sont redoutées par les agriculteurs.

  • Pyrrhocoridae

    Espèce grégaire. De coloration noire et rouge, elles vivent au sol, dans les plantes basses et sont communes dans nos jardins. La plupart du temps, elles sont brachyptères et inaptes au vol. Régime granivore varié (surtout Tilleuls et Mauves). 

     

  • Reduviidae

    Les Réduves, dotés d'un rostre épais, arqué, sont de redoutables prédateurs (insectes, araignées). Ils peuvent striduler en frottant la pointe de leur rostre sur un sillon strié sur la face ventrale.

  • Rhopalidae

    Les Rhopalides sont principalement phytophages, s'alimentant des fleurs, fruits, graines des végétaux. En Alsace : 11 espèces.

  • Rhyparochromidae

    Le nom vient du grec "rhyparos = terre" et "chromus = couleur". Ces punaises sont brunes et noires avec des motifs pâles ou foncés, les fémurs antérieurs étant renflés et épineux. Vivant au sol, elles se nourrissent de semences de divers végétaux. 

  • Scutelleridae

    Caractérisées par leut scutellum très développé et recouvrant l'abdomen, ces punaises sont robustes, brunâtres et phytophages. En Alsace : 5 espèces.

  • Stenocephalidae

    Leur corps est mince et allongé (taille 8 à 15 mm). On les trouve sur les plantes et dans la litière au sol. Elles sont phytophages. Trois espèces en Alsace. 

  • Tingidae

    Les Tingides sont aussi appelés "Punaises dentellières" : le tégument dorsal est entièrement réticulé, ressemblant à de la dentelle. De petite taille (1,5 à 4 mm) ils se déplaçent lentement et sont phytophages.

     

  • Veliidae

    Les Vélies se déplacent sur les eaux à faible courant dans les endroits ombragés. Très souvent nocturnes, elles détectent leurs proies par les vibrations de surface. Contrairement aux Gerris, elles marchent plus qu'elles ne patinent. En Alsace : 4 espèces.