Paule & Michel Ehrhardt - Nature d'Alsace à 6, 8 et 1000 pattes

Araignées

Les Araignées ont le corps divisé en deux parties : tête et abdomen. Elles ont très souvent quatre paires d'yeux réparties sur deux rangées. Elles produisent de la soie, chassent à l'affût, sur toile ou à l'approche. Carnivores, elles ont un rôle de régulateur sur les populations d'insectes. En France, 1620 espèces sont présentes.

Catégories

  • Agelenidae

    Cette famille tisse un abri tubulaire d'où part une nappe de soies. Les filières sont longues. Les plus grandes Agélénides sont les Tégénaires. Taille de 4,5 mm à 20 mm.

  • Amaurobiidae

    Les araignées cribellates tissent des toiles en soie cribellée, nuancées de bleu, dans un mur, un trou d'écorce ou sous les pierres. Taille de 4 à 15 mm.

  • Anyphaenidae

    Un seul genre en France : l'araignée "Citroën" présente deux chevrons sur l'abdomen. Elle vit et chasse dans le feuillage des arbres et arbustes. En période nuptiale, le mâle tambourine une feuille avec son abdomen pour attirer la femelle. Taille de 4 à 7,5 mm.

  • Araneidae

    Les Epeires tissent une toile de forme régulière dite toile orbiculaire, dont le moyeu est remplacé par un treillage de fils de soie et un fil d'alerte relié à un abri. Le mâle est plus petit que la femelle et très souvent, après l'accouplement, se fait dévorer. Epeire vient du grec epi = au-dessus et eiro = fil, tissage. Certaines refont leur toile quotidiennement, ingurgitant l'ancienne toile riche en protéines. 

  • Atypidae

    C'est une araignée mygalophorme, ses chélicères massifs ont les crochets articulés verticalement. Vit dans les lieux secs et ensoleillés. La femelle construit une sorte de tube en soie à l'extérieur de son terrier, appelée "chaussette". Dès qu'une proie passe sur ce tube, elle grimpe rapidement le long de son terrier, la saisit, la descend dans sa retraite. La "chaussette" sera réparée plus tard. Taille 7 à 15 mm sans les chélicères.

  • Cheiracanthiidae

    La première paire de pattes est très allongée et il n'y a pas de stries thoraciques. Ce sont de redoutables chasseresses nocturnes dont les chélicères imposantes peuvent provoquer une morsure douloureuse.

  • Clubionidae

    Nocturnes, elles se cachent le jour dans une loge de soie, sous une pierre, une écorce ou la végétation. Taille 2,5 à 10 mm. Pattes I courtes, pattes IV plus longues que les autres. Filières rapprochées. Yeux médians postérieurs ronds.

  • Dictynidae

    Petites araignées cribellates, construisant des toiles irrégulières dans les parties hautes des graminées, plantes, souvent desséchées. Taille 1,5 à 4 mm.

  • Dysderidae

    Ce sont les "décapsuleuses" de cloportes. Elles n'ont que six yeux formant un cercle, l'abdomen est allongé, les chélicères impressionnants s'articulant horizontalement. Nocturnes, elles sont prédatrices des cloportes. Taille 5 à 15 mm.

  • Eresidae

    Araignée cribelatte très poilue. Le mâle est tout petit, paré de couleurs vives alors que la femelle est plus grosse et noire. Elle vit dans un tube de soie enfoncé dans le sol et terminé par un couvercle. Lieux chauds et secs à végétation rase. Mâle 8 à 11 mm. Femelle 11 à 16 mm.

  • Gnaphosidae

    Grande famille d'araignées aux filières longues, tubulaires et écartées. Elles chassent la nuit sur les arbres, au sol, et sont cachées le jour dans une loge de soie. Abdomen duveteux, yeux nacrés ovales. Taille 3 à 18 mm. 

  • Hahniidae

    Les araignées de cette famille vivent au sol, construisent de petites toiles entre les pierres, la mousse et la litière. L'araignée court sur la nappe, au contraire des Linyphiidae qui sont sous la nappe. Les filières sont disposées en largeur.

  • Linyphiidae

    C'est la famille qui comprend le plus grand nombre d'espèces parfois de toute petite taille. Souvent à l'envers sous leur toile en forme de "nappe", elles sont difficiles à identifier. Taille 1 à 7 mm.

  • Liocranidae

    Ce sont des espèces nocturnes, certaines fabriquent un cocon appelé "lanterne de fée" : il comprend deux étages, est suspendu à une tige et souvent recouvert de terre pour passer inaperçu. Elles ne construisent pas de toile. Taille 2,5 à 10,5 mm.

  • Lycosidae

    Les araignées-loups vivent en groupe, courant sur le sol pour chasser leur proie. Elles peuvent toutes marcher sur l'eau pour fuir. La femelle transporte le cocon accroché aux filières, puis les petits sur son abdomen. Taille 2,5 à 20 mm.

  • Mimetidae

    C'est une prédatrice exclusive d'autres araignées. Elle ne tisse pas de toile, chasse en s'introduisant sur les toiles d'autres araignées, titillant les fils de soie, les obligeant à sortir de leur retraite. Son cocon est un chef d'oeuvre : ovoide, contenant six à huit oeufs pour un diamètre de 4 mm, il est fixé à un pédoncule et protégé extérieurement par un réseau de fils dorés, brun-rougeâtre. Taille 2,5 à 4 mm.

     

  • Nesticidae

    Toutes petites espèces cavernicoles vivant en milieu humide et sombre (grotte, tunnel). Le nestique tisse des toiles entrecroisées entre deux pierres, garnies de gouttelettes de glu. Son cocon, fixé aux filières, est souvent plus grand que la femelle. Taille 3 à 5 mm.

  • Oxyopidae

    L'araignée-lynx a huit yeux disposés en hexagonal conférant une vue parfaite. Dotée de longues pattes épineuses, elle est capable de courir très rapidement et de bondir sur sa proie, dans les arbustes et la végétation. Taille 4 à 10 mm.

  • Philodromidae

    De philo = aimer et dromius = course, elles chassent à courre. Avec leur corps fortement déprimé et leurs pattes étalées, elles se camouflent facilement sur les écorces et les pierres. Leur identification est difficile. Taille 3 à 12 mm.

  • Pholcidae

    Les pholques ont de longues pattes fines. La toile à base de fils croisés, est ouverte et tissée dans les endroits sombres et les habitations. Petite espèce mais très agressive envers les autres araignées, dont les tégénaires, une des proies favorites. Taille 2 à 10 mm. 

  • Phrurolithidae

    De petite taille, les araignées de cette famille vivent dans la litière ou la mousse, souvent au contact des fourmis. Rapides, elles s'immobilisent rarement.

  • Pisauridae

    Grandes araignées à pattes robustes, chassant à vue sur les plantes ou sur l'eau. La femelle tisse une grande toile au-dessus de la végétation où elle garde farouchement sa progéniture : c'est la pouponnière. Le cocon est porté par les chélicères. Taille 9 à 20 mm.

  • Salticidae

    La saltique ou araignée sauteuse a une disposition caractéristique des yeux lui permettant une vision à 360°. Diurne, elle chasse à vue. Elle capture et mord immédiatement sa proie, laissant un fil de soie derrière elle. Taille 2 à 12 mm. En France : 158 espèces.

  • Scytodidae

    Une espèce en Alsace. Dotée de six yeux, elle chasse en lançant une soie collante et vénimeuse à distance sur sa proie, tel un filet afin de l'immobiliser. Nocturne, elle se déplace très lentement sur les murs. L'ornementation du thorax ressemble à des ouïes de violon. Taille 4 à 6 mm. 

  • Segestriidae

    Araignée à corps cylindrique, vivant dans une toile tubulaire à extrémité en forme de colerette de fils rayonnants, très souvent dans le trou d'un mur. On la rencontre, cachée dans sa retraite, seules les trois premières paires de pattes dépassant du trou. Taille 6 à 22 mm. 

  • Sparassidae

    Verte et aux tibias et métatarses rosés, la Micrommate se déplace dans les herbes et buissons où elle chasse le jour. Le cocon ovigère est blanc à oeufs verts. 

  • Tetragnathidae

    Les Tétragnathes vivent dans les endroits sombres et humides, au bord de l'eau. La toile est de forme orbiculaire à moyeu troué et est toujours inclinée. Taille 3 à 15 mm.

  • Theridiidae

    Famille importante et polymorphe. La toile est construite en trois dimensions assez haut dans la végétation et les arbustes ; elle est formée d'un réseau de fils verticaux obliques et gluants. Le cocon ovigère est situé dans la toile. Taille 1,5 à 14 mm.

  • Theridiosomatidae

    Espèce minuscule, globuleuse, des zones humides, dans les plantes basses. Toile remarquable : elle est sans moyeu et retendue en son centre, tel un parapluie retourné. Le cocon brun, à coque lisse est tout aussi minuscule. Taille 1,5 à 2 mm. 

  • Thomisidae

    Les araignées-crabes ou Thomises sont de petite taille et ont une activité diurne. On les reconnait à la position écartée des deux premières paires de pattes vers l'avant et à leur démarche en biais. Elles chassent à l'affût sur les fleurs : certaines peuvent changer de coloration selon le support. Leur venin est très efficient pour des araignées si petites. Taille 2 à 11 mm. 

  • Uloboridae

    Elle ne possède pas de glande à venin. Lorsqu'une proie vient toucher un des trois fils tendus de sa toile, elle secoue ses fils. Ceux-ci tournent rapidement sur eux-même, emmaillotant ainsi la proie.